Toerisme Mol logo

Randonnée « Rond de heide » (autour de la bruyère)

Depuis peu, la randonnée “Molse Meren” s’est enrichie d’une belle attraction. Un nouveau sentier de randonnée traversant une colline de la réserve naturelle “t Oud Stort a récemment été rendu accessible au public. ‘En haut de cette colline, on a vraiment l’impression d’être en Écosse’, nous dit Jef Sas, conservateur et guide de l’association Natuurpunt.
foto: QG6A2867
  • foto: QG6A2890
  • foto: QG6A2913

Un petit coin d’Écosse à Mol

Ce qui est aujourd’hui la bruyère vallonnée entre la Zilvermeerlaan et la Postelsesteenweg constituait jadis la décharge communale. En 1985, une autre solution a été trouvée pour les déchets ménagers et la décharge a été recouverte d’épaisses couches de sable et d’argile. Jef Sas se souvient de l’époque avant la décharge. « Il s’agissait d’un puits de lignite creusé pendant la Seconde Guerre mondiale. Ensuite, ils en ont fait une décharge, loin des zones d’habitation et pourtant facile d’accès. »

En Écosse

L’époque des va-et-vient des bennes à ordures est révolue, la nature a repris le dessus. « En fait, les collines sont composées de déchets. Grâce aux couches d’argile et de sable, nous avons pu réaliser ici un beau coin de bruyère campinoise. Les collines vous donnent l’impression de vous promener en Écosse. »  

 

Sentier de randonnée

Il y a quelque temps, un sentier de randonnée a été créé sur l’une des collines, délimité des deux côtés par une clôture pour vous séparer des moutons qui y broutaient jusqu’il y a peu. « Le sentier y est depuis longtemps, ce n’est qu’à présent que nous pouvons l’ouvrir au public. Aujourd’hui, il n’y a plus de troupeau permanent de moutons de bruyère. Nous utilisons à présent la méthode du déprimage avec un troupeau de moutons de l’asbl Kemp. Cela signifie qu’un grand troupeau de moutons broute intensivement et pendant plusieurs jours une parcelle bien délimitée, dans ce cas, avec un grand drageonnement de bouleau. Les moutons sont nécessaires pour endiguer les herbes entre les plantes de bruyère et détruire les drageons des arbres (des bouleaux). Ceci redonne à la bruyère une chance de se développer. Cette bruyère ouverte est le terrain de couvaison idéal pour l’alouette des champs et le courlis cendré. De mi-juillet à mi-septembre, un pourpre magnifique domine : le moment idéal pour explorer ce court sentier de randonnée d’environ 500 mètres. »  

 

Où se trouve le sentier de randonnée ?

Le sentier de randonnée n’est pas facile à trouver. Le parcours est fléché. « Empruntez la piste cyclable le long de la Postelsesteenweg. À un certain moment, vous apercevrez une bergerie dans les champs. C’est là que commence le sentier. En passant par une colline, il coupe l’angle de l’ancienne décharge. Vous aurez une jolie vue depuis la colline. »  

Le sentier fait partie de la randonnée « Molse Meren » de trois kilomètres autour du Stortplas et de la réserve naturelle 't Oud Stort (ancienne décharge). Le point de départ est l’écocentre De Goren, Postelsesteenweg 71.  

 

Les anciens puits de lignite sont devenus une réserve naturelle après avoir été utilisés comme décharge

Avant de devenir une réserve naturelle, « t Oud Stort (ancienne décharge) a été utilisée comme décharge pendant presque trente ans, entre 1958 et 1985.  

Pendant la guerre — entre 1940 et 1944 — c’était un lieu d’extraction mécanique de lignite, et la population locale venait également y puiser le lignite. Le lignite était utilisé comme source d’énergie alternative pendant la guerre, car le charbon se faisait rare. L’extraction ne se faisant pas de façon homogène, il restait des puits peu profonds. Après la guerre, il restait une espèce de paysage lunaire et les puits se sont remplis d’eau.  

Fin 1958, on a commencé à déverser des déchets ménagers dans les puits, ce qui les a comblés peu à peu. En 1984, les puits étaient totalement enfouis et le site recouvert de montagnes de déchets. Dans les années 80, sous l’impulsion des mouvements écologistes, des décharges locales ont fermé dans tout le pays. C’est à cette époque qu’apparaissent les premiers parcs à conteneurs, avec le tri sélectif des déchets.

Le recouvrement a suivi la fermeture de la décharge. Celui-ci a été achevé au cours de l’année 1989. À la fin des années 80, des semences de bruyère du Limbourg ont été répandues sur le site, ce qui a créé une nouvelle réserve naturelle.

Départ et arrivée

Lieu de départÉcocentre De Goren, Postelsesteenweg 71

Distance

3 km
naar top